monnaie

Depuis l’existence de la voyance et les arts divinatoires, à savoir depuis l’existence humaine, la voyance est utilisée comme une source de revenu.

Pendant l’antiquité, ceux qui pratiquaient la voyance étaient très respectés et possédaient beaucoup de prestige et de pouvoir. Ils étaient les conseillers des rois et des pharaons.

Après cette époque, les tziganes et les nomades la pratiquaient d’un emplacement à un autre, et c’était leur première source de revenu en plus de la vente de marchandises.

Pendant le moyen-âge, alors que les exercices des arts divinatoires étaient interdits par la loi, le peuple fréquentait en cachette les voyantes et ces dernières continuaient à gagner de l’argent avec leur don spécial.

En France, jusqu’ au 1er mars 1994, l’exercice de la voyance était un délit prévu au Code Pénal, et puni d'une contravention de3ème classe. 

Avec la légalisation des pratiques de voyance et l’apparition des nouvelles technologies comme l’Internet, la voyance a trouvé une nouvelle niche pour se commercialiser.  Les chiffres lui donnent raison : 21% des femmes et 9% des hommes admettent avoir déjà consulté une voyante.

En 2007, les revenus de la voyance sont estimés à plus de 3 milliards d’euros en France et ont tendance à augmenter.